Nouvelle aube de Paul Badin

Nouvelle aube

 

Point rouge

s’élance

été comme hiver

au front

d’infinis possibles

– cygne écarlate

entre peurs et promesses –

s’enfle

d’orient vermeil

et ombres délétères

se charge d’ors

trésors

ou désordres

le temps que dure

l’ascension

incandescente

– inévitable

mise en lumière

des clairs ou obscurs

de l’âme

pouvoirs d’enfance

ou abominations –

Aux limites

des versants du soir

nulle nuit n’épuise

l’enflure de bonheur

ou l’enfer des terreurs

Nouvelle aube !

puisse-t-elle musarder

entre coquelicots et blés

plutôt que se précipiter

de chaos

en massacres

 

Une foudre d’oiseau

très haut

un instant suspend

le mécanisme

Le souffle élan

gonfle d’espoir

nos voix

qui trébuchent

Puisse l’aube

naître

illumination !

 

            Paul Badin

Publicités

Je compose un poème

Je compose un poème.
Il n’existe nulle part
jusque là.
 
Dans le ciel,
ai-je bien vu
son éclat?
 
Extrait de: Le jour qui s’attarde
Christophe Condello
Eclats d’encre, octobre 2007
Poésie
68 pages pages, 12€ .
ISBN 978-2-914258-55-5

Christophe Condello

"Dans chaque mensonge, une vérité"

Follow Christophe Condello on WordPress.com