Insomnie

La nuit masque toujours

un homme
qui ne dort plus

les yeux défiant le ciel

ou dans le vide

un homme dont les étoiles

filent sans lui

partout

le noir

comme enveloppe

pour l’âme
qui semble vivre

plus
que les heures

d’un simple cadran

sol(it)aire

cet homme a t-il déjà vécu

plus qu’une fois

ou est-il encore à naître

personne ne voit vraiment

ce qu’il en est

sa tête abandonnée

dans les mains

une noirceur immense

recouvre son silence

 

cc

Publicités

Blasphème

Prenez et mangez-en toutes
ceci est mon Corps livré pour vous
Prenez et buvez-en toutes
ceci est mon Sel versé pour vous
 
cc

Décès de la poétesse Inger Christensen

Copenhague –
La poétesse danoise Inger Christensen, souvent citée parmi les écrivains susceptibles de recevoir le Nobel de littérature, est décédée à l’âge de 73 ans, a annoncé hier sa maison d’édition danoise Gyldendal.
«Elle est morte vendredi 2 janvier», a seulement indiqué une porte-parole Gitte Larsen sans pouvoir préciser les causes ou le lieu du décès. Née le 16 janvier 1935 à Vejle (ouest du Danemark), professeure de son métier, elle avait publié ses premiers poèmes en 1962 avec Lys (Lumière) suivis de Graes (Herbe, 1963), puis des essais, des romans et des livres pour enfants. Elle est l’une des figures littéraires du Danemark les plus connues à l’étranger, et son oeuvre a reçu de nombreux prix internationaux. L’un de ses recueils de poésie, La Vallée des papillons, en 1991, est considéré par les critiques comme son chef-d’oeuvre.

Résultat du concours franco-italien de poésie 2008 « Le panache et le coeur »

Les noms des gagnants, avec les poèmes correspondants, ont été sélectionnés par les juges Pierino Gallo (spécialiste en économie française et critique littéraire) et Boniface Vincenzi (Président de l’Association "La Musagète). Les poèmes choisis, au nombre de 20 seront recueillis avec traduction italienne, dans une élégante anthologie qui a donné le titre au concours: "Le panache et le cœur." Aljon de publication et «Le Musagète" se chargeront de la publication des poèmes dans un volume collectif à paraître début 2009.

               

Poèmes gagnants

1. Gilles-Marie Chenot: Nada Ahora

2. Christophe Condello: Lorsque la neige – Des oiseaux échappent à mes yeux

3. Jean-Paul Coutelier (Jean Gualberto): Voyageurs du Néant

4. Alain Crozier: Des lunes

5. Fleur Daugey: Mort du rêve

6. DELRUE Hans: L’Aube émue  7. Jean Desblé: Les PARIAS  8. Danièle Goguet: La nuit repeint les hommes  9. Jeanjean Anne-Marie: La Surprise – Le Lou de rire 10. André Labrosse :L’hymne automnalLe corps, cette Guenillé 11. Aurélie Loiseleur: Stylos – Paroles ailées 12. Richard Maurel:Le jour prochain 13. Ravioli Isabelle: Discrete liturgiesSous l’Épine éclôt 14. Estelle Valls de Gomis: EmbrunsAprès la chute

http://www.aljoneditrice.it/?p=287&lang=fr

Haïku

Dans l’aurore
qui efface Décembre
l’espérance scintille
 
cc
 
Bonne année 2009 à toutes et tous

Follow Christophe Condello on WordPress.com