Haïkus

*
 
Fin du mois d’août
au lac Côme
tu nages dans la lumière
 
*
 
Dans le jardin
de notre vie
tu cultives quelques pleurs
 
*
 
cc 27 août 2009
Publicités

À perte de lumière

Parc Forillon
Août 2009
parmi les conifères
à perte de lumière
quelques rencontres
impromptues
dans la nuit noyée
par le vin et l’embrun
un ours solitaire
au bout de la terre
des ports épiques
qui dressent leur phare
comme unique défense
éléphants d’un autre temps
des phoques surgissants
des profondeurs de ces âmes
expropriées
oubliées
au gré des vents
enchantés
par quelques murs
de maisons qui témoignent
que la vie a été
si souvent sacrifiée
sur ses rivages
magnifiquement sauvages
 
non
je n’ai pas de souvenirs
de ces heures bleues et noires
l’eau
de la mer et du ciel
à lavé ma mémoire
 
        cc  Août 2009

Follow Christophe Condello on WordPress.com