Poème pour Lucie (poème contre le cancer)

Naissance
à nouveau
un jardin se présente
inattendu
des bourgeons fleurissent
le coeur même
de la chair
une sève d’érable
emporte l’ âme
lentement
par delà les neiges
des larmes serpentent
sur le visage
un parfum éphémère
se confond à l’hiver

Cette femme sait
aujourd’hui
que l’aube est un voyage

inéluctable infini

Christophe Condello
Poème contre le cancer
13 mars 2011

Publicités

Follow Christophe Condello on WordPress.com