Le corps de l’abandon

Le premier pas
dans une chambre
rideaux tirés
donner mes mains
à ton visage
goûter aux heures
blotties dans la pénombre
de nos caresses tremblantes
et bien plus tard
toucher au corps
parfumé de l’abandon

Christophe Condello
17 octobre 2011

Publicités

Citation

« Ce n’est pas parce que l’automne est arrivé que l’été est fini »

N. Gauthier-Teasdale

Follow Christophe Condello on WordPress.com