Citation de Christophe Condello

Le hasard est le plus précis des rendez-vous
Christophe Condello
28 avril 2017
Publicités

Citation de Christophe Condello

Citation:
Une étoile finira toujours par briller, quelle que soit l’obscurité.
Christophe Condello
26/04/2017

Citation de Christophe Condello

Dieu n’est pas seulement un refuge, il est aussi l’endroit idéal pour se cacher

Christophe Condello

25/04/2017

Citation de Christophe Condello

Citation:
Ce qui voit l’ombre est proche de voir la lumière.
Christophe Condello 20/04/2017

Les fleurs de l’âme

La chevelure des arbres rougit sous le soleil de novembre
le vent emporte la solitude et les feuilles au matin
le ciel esquisse ton nom et dessine demain
le bonheur s’invite comme on entre dans une chambre
sur la pointe des pieds, sans faire de bruit
le jardin de nos corps s’épanouit

Le jour est bleu et notre amour si clair
avec toi je n’aurais plus jamais froid
rien n’est impossible, une à une les pierres
contruisent une maison pour toi et moi
une maison de désirs, de velours et de chairs
où poussent des rêves et des roses trémiaires

Je t’aime, je t’aime
je t’aime déjà
je t’aime et je vois
les fleurs de l’âme
je t’aime, je t’aime
tellement comme ça
le monde est cendre
mon corps est flamme

Quand tu dors je compte tes soupirs
et espère que tu ne t’éveilles pas
ton regard vaut mille mots, le meilleur et le rire
l’automne est si fort quand je suis blottie dans tes bras
toutes ces heures passées au plus près de toi
sont remplies d’arc-en ciel, de chaleur et de joie

Arrivés tout en haut de la grande échelle
l’horizon nous enlace de sa pureté
grâce à toi la vue devient si belle
mon coeur bat très fort pour l’éternité
des frissons me parcourent et m’ensorcellent
dans tes yeux je revis et me sens étincelle

Je t’aime, je t’aime
je t’aime déjà
je t’aime et je vois
les fleurs de l’âme
je t’aime, je t’aime
tellement comme ça
le monde est cendre
mon corps est flamme

Je t’aime, je t’aime
je t’aime déjà
je t’aime et je vois
les fleurs de l’âme
je t’aime, je t’aime
tellement comme ça
le monde est cendre
mon corps s’enflamme

Christophe Condello
06 mars 2017

En attendant le sommeil de Samuel Racine

Un étudiant remporte la 3e place au concours intercollégial de poésie

Samuel Racine, étudiant du profil Création littéraire du cégep du Vieux Montréal, vient de remporter le 3e prix au concours intercollégial de poésie Pour l’instant avec son texte intitulé En attendant le sommeil. Le jury a choisi trois lauréats parmi 130 participants. Nommé par la Fondation lavalloise des lettres (FLL), il était composé des poètes Aimée Dandois, Patrick Coppens et Christophe Condello ainsi que de l’écrivaine Claire Varin.

En plus de recevoir un prix de 200$, Samuel verra son texte publié dans le recueil intercollégial de poésie qui sera lancé en mai prochain au collège Ahuntsic.

En attendant, on vous invite à lire les textes de ce passionné de littérature dans notre revue littéraire, Tric Trac, et dans le premier numéro de la collection Voir les voix.

Bravo Samuel !

 

EN ATTENDANT LE SOMMEIL

 

je bois un thé noir

la nuit progresse

à ma fenêtre

comme un intrus

 

la lune ce soir est

témoin de nos extrêmes

l’Amérique brule

et il reste déjà

bien peu de nous

 

j’attends patiemment

la première neige

qui tombera lourde

comme un attentat

 

***

 

un matin je me réveillerai

la tête blanche

et je prendrai l’auto

jusqu’au cimetière

 

j’irai poser ce poème

sur ta tombe

La danse des eaux de Léa Rouleau

NOUVELLES

Léa Rouleau du Cégep de Drummondville remporte la 1re place du Prix intercollégial de poésie

L’étudiante du Cégep de Drummondville a charmé le jury avec son poème «La danse des eaux»

31 janvier 2017 – Léa Rouleau, étudiante en 2e année au double DEC en Sciences humaines et Arts, lettres et communication (Multidisciplinaire) au Cégep de Drummondville, a remporté la première place du Prix intercollégial de poésie, un concours déployé parmi tous les cégeps de la province.

Son poème intitulé «La danse des eaux» s’est démarqué parmi les quelque 130 écrits soumis au concours. Elle recevra non seulement une bourse de 650 $, mais verra aussi son poème publié dans le Recueil intercollégial de poésie, qui paraîtra en mai.

L’étudiante et auteure s’est dite extrêmement fière et heureuse de recevoir ce prix, qui lui confirme que son talent est bien réel. «J’ai toujours aimé écrire et j’ai toujours su que j’avais un certain talent. Mais comme je n’expose habituellement pas mes textes à la critique, il m’était difficile d’en être convaincue. C’est pourquoi de recevoir ce prix, c’est comme si on me disait «Tu es vraiment bonne Léa, continue», et je trouve ça extraordinaire!», a-t-elle confié.

À propos de «La danse des eaux», elle souligne que c’est un poème qu’elle a écrit il y a déjà plus d’un an, alors que l’inspiration lui était venue spontanément en écoutant un chant celtique. Fréquemment inspirée par la musique qu’elle écoute, et naturellement attirée par l’eau, sa force et son caractère poétique, ce poème lui a particulièrement tenu à cœur. Lorsqu’il a été demandé en classe d’atelier d’écriture de soumettre un poème pour le Prix intercollégial, elle a tout de suite eu envie de retravailler «La danse des eaux», un poème qui traite d’une noyade, non pas dans un sens dramatique ou de désespoir, mais bien comme d’une bataille intérieure qui se termine par un abandon à la puissance de l’eau.

Le Prix intercollégial de poésie
Le Prix intercollégial de poésie est un concours réalisé par le Collège Ahuntsic qui offre aux étudiants et étudiantes de tous les cégeps de la province un lieu privilégié où dévoiler leurs œuvres, puisque les textes soumis ont l’opportunité de se retrouver dans le Recueil intercollégial, qui en sera à sa 25e parution cette année.
Le jury du concours, nommé par la Fondation lavalloise des lettres, le donateur des bourses offertes aux trois meilleurs poèmes, était composé en 2017 des poètes Christophe Condello, Patrick Coppens et Aimée Dandois.

«Réuni à Laval le 12 janvier, le jury a particulièrement apprécié « La danse des eaux », ayant été sensible à la cohérence et au rythme de cette prose poétique, d’un expressionnisme lyrique exposant un état fusionnel dans lequel l’auteure s’efface jusqu’à disparaître devant la puissance de la nature», a confirmé une responsable du Prix intercollégial de poésie.

Pour lire «La danse des eaux».

Source : Elise Laramée

Citation de Christophe Condello

Citation:
Le feu est la première aube de l’humanité.
Christophe Condello 17/04/2017

Citation de Christophe Condello

Être un homme, c’est enfin réussir à trouver son propre chemin, même si celui-ci est encore inexploré.
Christophe Condello

14/04/2017

Les pierres du mal

Une chanson comme parolier: Les pierres du mal.

Musique et interprétation: Diana Virlan.

https://wetransfer.com/downloads/26039afec78d7a0be9f15352fe5ccdd820170411022746/624ddc6b4ec6c9a39086ae0537f31af320170411022746/dd22ff

Christophe Condello

11/04/2017

Follow Christophe Condello on WordPress.com