Des natures


Je suis dans une prison

dont on ne peut s’échapper

chaque geste, chaque intention

devient un défi à relever

les souvenirs restent

ce qu’il y a de plus vif en moi

une pomme n’est plus une pomme

sur la table

c’est une idée qui rejaillit

telle une source lointaine

le goût délicieux des années

aux matins si sucrés

 

aujourd’hui je suis proche

de la nature mère

mes doigts déjà

ont commencé à disparaître

sous la terre

je sens le lit moelleux

de l’éternité

prêt à m’accueillir

comme un bouleau naissant

et sa sève

 

27/04/2018

­

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Follow Christophe Condello on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :