Publication de haïkus sur Partage de haïkus

partage de haïkus (partagedehaikus.com)

Un très beau site animé par Véronique Champoux.

 (https://www.facebook.com/partagedehaikus/?modal=admin_todo_tour 

Merci Véronique.

Société littéraire de Laval-Journée mondiale du livre et du droit d’auteur

C’est demain, vendredi 23 avril, que se célèbre partout sur la planète la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur.

Pour cette occasion, la Société littéraire vous a convié à un Marché des mots sur ZOOM. Vingt d’entre vous se sont inscrits pour lire leur texte sur le thème de la PAIX. La date butoir était hier, les inscriptions sont donc fermées, mais vous êtes tous les bienvenus sur  ZOOM.  Il y a deux rencontres et chacune à un programme différent de lectures.

Voici le lien ZOOM pour entrer dans l’activité virtuelle, en après-midi ET en soirée.

https://zoom.us/j/95083872063?pwd=YkpSc1F6b1RJc2lOVDNQbEpPWDJHdz09 <https://zoom.us/j/95083872063?pwd=YkpSc1F6b1RJc2lOVDNQbEpPWDJHdz09>

André Jacob et Danielle Shelton seront en ligne pour vous accueillir 15 minutes avant le début de l’activité. Marie Anne Arragon assurera la technique.

Zoom de l’après-midi : 13 h 30 à 15 h (en ligne à 13 h 15)

Zoom de la soirée : 18 h 30 à 20 h (en ligne à 18 h 15)

ZOOM en après-midi (11 auteurs)
Françoise Belu, France Bonneau, Vincent Diraka, Monique Gautier, Julie Grimard, André Jacob,
Denise Kouri, Leslie Piché, Roland Provencher, Lady Rojas Benavente, Aspasia Worlitzky.


ZOOM en soirée (9 auteurs)
Marcelle Bisaillon, Lise Chevrier, Françoise Cloutier, Christophe Condello, Izabella Marengo,
Marie-Andrée Nantel, Monique Pagé, Danielle Shelton, Suzanne St-Hilaire.

Aimée Dandois-Paradis

La vie bat
s’agite sur la page
s’ancre le tumulte des mots

****

J’écoute
le chant d’un oiseau
bruire en moi

***

Étale
le rêve dénudé
s’éclate
dans la moiteur

***

Deux Picasso et trois Braque
ou un Matisse s’échappent
du Guggenheim

***

Née à New-Carlisle de parents français et belge, Aimée Dandois-Paradis détient un baccalauréat en sciences expérimentales de l’Université de Paris, une maîtrise en études littéraires de l’Université de Montréal et un brevet d’enseignement spécialisé de l’UQAM. Elle a enseigné à la commission scolaire Marguerite-Bourgeoys.
Elle écrit de la poésie depuis de très nombreuses années. Elle fut la poétesse invitée au Comptoir du disque à Radio-Canada et ses poèmes furent lus par Pierre Dudan à CKLM. Elle fut l’écrivain invitée à la télévision de Radio-Canada, lors du décès de Henry de Montherlant. Ses textes sont parus dans l’Anthologie d’Arcade, le Littéraire de Laval, l’Anthologie des écrivains lavallois d’aujourd’hui, L’Almanach littéraire gaspésien, La Moisson littéraire, l’Anthologie des écrivains de la Société des écrivains canadiens et la revue Brèves littéraires pour laquelle elle siège sur le comité. Poète invitée de Midi es Musica, elle en est créatrice et réalisatrice, au Gesù à Montréal, depuis novembre 2009.
Aimée Dandois-Paradis a donné de nombreux récitals chez Janou Saint-Denis, à la section de Montréal de la Société des écrivains canadiens, au Gésu, à l’Union des écrivaines et des écrivains québécois, à la Maison des Arts de Laval et à l’Assomption ainsi qu’aux soirée Solovox. De plus, elle anime et organise des soirées littéraires, des ateliers de création littéraire et des événements spéciaux multidisciplinaires. En 2007, certains de ses poèmes, extraits de son recueil Sang des mots, ont été mis en musique par Elvio Monti (Rome).
Membre de la Société des écrivains canadiens depuis 1989, elle en a assumé la présidence pendant trois ans et elle y a siégé sur de nombreux jury littéraire, en poésie en roman et en essai, de 1993 à 2004. Directrice des Prix de l’EFA (Écrivains francophones d’Amérique) depuis 2005, elle en est la vice-présidente depuis 2009. Elle est également membre de la Société littéraire de Laval dont elle a été vice-présidente. Depuis 1994, ellle est responsable du volet littéraire au Gésu / Centre de créativité. Elle est membre de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois depuis 1999.

Son site: Accueil (aimeedandois.com)

Une poète et une femme que j’apprécie beaucoup.

Aimée Dandois-Paradis

Avril en Québec

Forsythia d’avril

un mâle cardinal surpris

jaunes d’oeufs en neige

***

Sous l’aube d’avril

un lac qui fume

des miettes de neige

***

Brumes du spa

tuques sur la tête

nos rêves s’envolent

***

Christophe Condello

22 avril 2021

Parmi les huîtres bleues d’Iren Mihaylova

L’orage

En moi le jour

cherchant son reflet

d’un lys caresse

l’automne en été

dans ma couronne vive

épargne la pluie

de ses capricieuses envies

le chemin bercé

dans le fleuve qui scintille

mes traits se dissipent

des fleurs gentilles

dans la brume extasiée

parmi les huîtres bleues

et moi j’y disparais

Sans titre

Par les brèches d’une musique lointaine

j’entends la voix qui s’amorce

grosse bête sans doute

j’aimerais l’entendre en la fuyant

hélas, je n’arrive pas à la saisir

que cache-t-elle dans son trésor 

une voile douce sur mes yeux s’efforce

prête à tenir tête

comme une mer obsolète et profonde

ses éclats de jouissance je parcours

le plus je découvre, je perds

mes illusions, d’antan réveillent-elle

en moi ses ondes

Les ombres nocturnes de Zermatt

À l’aube de regards mornes à travers les nuages suisses

flambent à grands éclats les rires de joie

les sommets musées de neige se ravissent quasi –

des collages de grains de sable qui

sur le palier jaunissent

le temps que ce voyage demeure long et fortuit

mais qui

est pourtant si court

et comme l’avant-départ était dense et réflexif

jusqu’à ce que le jour ne fût sa renaissance

sonnant les cloches de St Maurice

et que dire sur l’après-coup si bref, et davantage nos autres pièges

(dans lesquels on tombe comme dorénavant)

s’agrandissent et engloutissent dans leurs miettes de neige

les ombres nocturnes de Zermatt 

sous l’œil palpitant

de nos plus profonds désirs d’antan

Sans titre

Tu ne venais que tard le soir

souvent je rêve de toi

que ton regard connu et sage

auréole d’un esprit lointain

ma vie

je respire je t’embrasse

une barcarolle sans fin

ainsi tes berceuses mornes

pareilles à toi sur le clavier

mes souvenirs qui s’en vont

prédestinés à t’aimer

hélas parfois je t’envisage

le plus bel espoir d’amour

mes rêves deviennent lourds

de ton absence, tu repars

tu reviens

hélas, que tard le soir

Sans titre

Fermons les yeux

(faisant semblant ainsi

imaginaires les scènes de rêves et de fantasmes se déplient)

songeons plus vite

pour plus loin nous emporter

vers une réalité qui nous ressemble

et comme si

de vastes champs fleuris de lèvres en attente

des cloches qui sonnent l’absence

des mains plus prêtes à se toucher

songeons à eux plus près, dans l’entre-deux

rêves bénits et sourde réalité

Née à Sofia (Bulgarie) en 1996, Iren Mihaylova est une poète, psychologue clinicienne et écrivaine qui écrit en français, bulgare, anglais et espagnol. Elle publie textes et poèmes dans des revues littéraires bulgares, allemandes et françaises. Elle espère publier en 2021 ses deux premiers livres : un recueil de poèmes (Parmi les huîtres bleues) et un roman épistolaire (Un chat sans ombre). Dans ses écrits poétiques et romanesques, elle intègre ses connaissances en psychanalyse (recherche de sens et de sincérité) et en musique (sonorité, relation fond/forme).

  • Son blog littéraire Vivre en poète (publication des œuvres personnelles et de poètes francophones post-modernistes) :

https://vivreenpoete.wixsite.com/mysite-1

Haïkus de Véronique Champoux

Une belle contribution.

Merci Véronique.

**

bord de fenêtre –

la menthe et le basilic

s’enlacent

**

pluie glaciale –

la tourterelle sur le fil

stoïque

**

des passants en t-shirt

d’autres en manteau –

midi d’avril

**

Née au Québec en 1976, Véronique Champoux a découvert le haïku en 2013 et a eu un réel coup de foudre pour ce dernier. Elle a commencé à lire simultanément des haïkus et à propos de ce dernier, afin de bien comprendre et saisir l’essence de cette forme poétique d’origine japonaise, comportant de nombreuses subtilités. Ensuite, elle a commencé à en écrire et à les afficher sur son blog personnel. Ayant eu de la difficulté à trouver sur le net un site regroupant beaucoup de haïkus écrits par des haijins francophones contemporains variés ainsi que de l’information sur ce petit poème, elle remédia à cette situation en 2019 en créant le site internet www.partagedehaikus.com, site regroupant en 2021 plus de cent haïkistes et plus de mille haïkus.

Journée mondiale du livre et du droit d’auteur

Belle activité organisée par Mme Danielle Shelton et Mr André Jacob.

Zoom vendredi 23 avril, en deux séances : 13 h 30 à 15 h / 18 h 30 à 20 h

Journée mondiale du livre et du droit d’auteur – Marché des mots : Paroles de paix – Société Littéraire de Laval – Revue Entrevous (sll-entrevous.org)

Mai

Un magnolia de couleur
se rapproche
de la nuit

Nous avons un jardin
où des fleurs poussent
dans nos yeux

La vie majestueuse
du monde
respire ce matin

Un après-midi s’abandonne
nous envahit
floraison de soupirs

Le poème immense
n’est rien
qu’un poème parfumé

Christophe Condello

15 avril 2021

Publication de poèmes sur le site Artistes pour la paix

15e Festival international de poésie : vos contributions – Les Artistes pour la Paix

Follow Christophe Condello on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :