Mai


Un magnolia de couleur
se rapproche
de la nuit

Nous avons un jardin
où des fleurs poussent
dans nos yeux

La vie majestueuse
du monde
respire ce matin

Un après-midi s’abandonne
nous envahit
floraison de soupirs

Le poème immense
n’est rien
qu’un poème parfumé

Christophe Condello

15 avril 2021

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Foglio k
    Avr 16, 2021 @ 11:43:30

    J adore

    J'aime

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Follow Christophe Condello on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :