Prix intercollégial de poésie 2020-2021

Dévoilement des gagnants du concours intercollégial de poésie 2020-2021 (collegeahuntsic.qc.ca)

Bravo à Ariane Ouimet et Florianne Beignet du CÉGEP du Vieux-Montréal.

Entrevue au Congo

Interview. Christophe Condello : « La poésie est un art qui fait de nous des personnes meilleures, des êtres proches de la lumière » | adiac-congo.com : toute l’actualité du Bassin du Congo

Un grand merci à Aubin Banzouzi.

Âme

Au lendemain de la fête de toutes les mamans, les paroles d’une chanson dédiée aux femmes, ÂME:

Fille je suis fille
d’un homme d’une autre saison
feu je suis feu
de l’éclair et de l’univers
belle je suis belle
dans le don et le pardon
femme je suis femme
de pensées et d’évasion
flamme je suis flamme
de plaisirs et de passions

âme je suis âme
du présent et de l’horizon
âme je suis âme
âme je suis âme

mère je suis mère
de nos bases, nos fondations
fière je suis fière
de l’homme que tu peux devenir
coeur je suis coeur
du passé et de l’avenir
promesse je suis promise
sans ombre et sans trahison
forte je suis forte
de caresses et de tendresse

âme je suis âme
du présent et de l’horizon
âme je suis âme
âme je suis âme

soeur je suis soeur
de la terre et de la mer
racine je suis racine
de l’harmonie, de la vie
lumière je suis lumière
de nos clartés, nos voluptés
pleurs je suis pleurs
sur nos plaies, perles de rosée
amour je suis amour
le flux et reflux des marées

âme je suis âme
du présent et de l’horizon
âme je suis âme
âme je suis âme

femme je suis femme
debout, sans compromission

âme je suis âme
du présent et de l’horizon
âme je suis âme
du présent et de l’horizon

Christophe Condello

Les mots ne sont de Jean-François Cocteau

Petit mot de Jean-François:

Mon nouveau recueil vient de paraître chez l’Harmattan et s’intitule:

« LES MOTS NE SONT ».

Il fera l’objet d’une lecture à laquelle je vous convierai lorsque les restrictions sanitaires seront levées.

Cordialement

Jean François Cocteau

Le dépouillement des mots, la transparence des impressions et des sentiments révèlent une fois de plus chez l’auteur, le sens même de l’écriture dans son universalité. Poèmes épurés, presque minimalistes, Jean-François Cocteau nous emmène dans son monde, celui des absences et des silences. Il ne nomme pas, il susurre. Lire entre les mots, se laisser guider par son souffle devient un art d’entendre sa voix intérieure. Ce nouveau recueil nous renvoie aussi à la lumière et à l’humilité présentes dès son premier ouvrage, Présence Verticale.

Le blog de Jean Francois Cocteau – Poésie,Littérature (over-blog.com)

Follow Christophe Condello on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :