Ma suite de poèmes Juarroz et toi sur PRO/P(R)OSE Magazine

Édito

Pro/p(r)ose Magazine boucle l’année avec panache ! Votre bimestriel littéraire & culturel dévoile un sommaire que nous avons souhaité dense, marqué par la poésie comme par l’audace, et comme toujours faisant la part belle à la création qu’importe sa forme. Pour votre plus grand plaisir, nous accueillons plusieurs contributions poétiques exclusives ayant à cœur de vous enivrer de voix nouvelles et contemporaines. 

Nous vous en souhaitons une bonne lecture.

En Une : 

D’autres (re)découvertes et explorations :


A relire : 

Merci Karen Cayrat pour ce très beau travail et votre implication.

Les poèmes: https://proprosemagazine.wordpress.com/2021/11/28/juarroz-et-toi/

Cette suite fait partie du recueil à venir: Rien de plus qu’un écho.

Guy Allix, Territoire du poème

Pour ouvrir le bal de la poésie au

    TERRITOIRE DU POÈME

                                                       animé par  Catherine JARRETT             

                                                       VENDREDI 26 NOVEMBRE 15h30                                                                                

                                         CAFÉ  de la MAIRIE    Place Saint Sulpice  (à l’étage)
                                                                           (consommation demandée)

 nous aurons grande joie à retrouver  Guy ALLIX , notre poète barde et ami,

 qui nous fera partager  dans une 1ère partie  

« Les amis   l’amour   la poésie »,   le CD  tendrement composé par lui, dont il égrènera les notes sur sa guitare et dont les poèmes qu’il a mis en musique seront lus par les poètes présents,

puis  « chantera » ,    dans une 2ème partie

« je suis    Georges Brassens »   le livre qu’il a écrit avec le poète journaliste  Michel BAGLIN   hélas trop tôt parti…       

B R A S S E N S     dont Guy interprétera les chansons au gré de sa fantaisie

                                                                                         ***

Les amis   l’amour   la poésie      

Guy Allix : « un CD dédié à l’amitié… Depuis des années Guy Allix, dans ses récitals lisait ses poèmes et souvent ceux de ses amis mais il chantait aussi, ne vous déplaise, des reprises de ceux et celles qu’il aime (Brassens, Brel, Vian, Esposito, Chelon etc.) et quelques compositions personnelles. Peu à peu des amis lui ont soumis des textes de leurs chansons afin qu’il les mette en musique. Parfois aussi il leur faisait la surprise d’adapter tel de leur poème au son de sa « guytare ». Il en fit aussi des Youtube et trouva que ce n’était pas assez pour l’amitié. Il fallait un cadeau qui tienne bien dans ces mains amies. Ce fut là l’origine de ce CD. C’est une belle tablée d’amis sur des compositions de Guy: Pierre Maubé, Gérard Cléry, Christophe Forgeot, Gérard Mottet, Nicole Laurent-Catrice, Luis Porquet, Marie Rouanet et même une certaine… Catherine Jarrett ! Le chanteur a ajouté deux chansons personnelles et une de la grande Angèle Vannier. C’est l’amitié encore avec la dentelle de notes de Jean-Michel Bourdier, arrangeur, accompagnateur et enregistreur. Jean-Michel, victime du Covid en mars dernier à qui nous dédierons cette présentation… Enfin des poèmes, de Guy cette fois, dits par l’auteur. Oui, les amis, l’amour, la poésie… L’essentiel de la vie !!! »  

Je suis… Georges Brassens (collection « Je suis… », Jacques André éditeur) de Michel Baglin et Guy Allix :

« Non, les deux auteurs de cet ouvrage ne se sont jamais pris pour Brassens, ils l’aimaient trop pour cela. Ce titre est dû à la collection « je suis… » qui publie des biographies à la première personne de personnages célèbres (poètes, philosophes, hommes politiques, scientifiques etc.). À la source de cette aventure : un coup de foudre amical entre les deux auteurs au Printemps de Durcet en 2012. Et les deux nouveaux amis qui vouent une passion commune pour l’auteur de « La mauvaise réputation » décident d’écrire un jour un livre sur la morale libertaire de Brassens. Le projet reste d’abord en sommeil jusqu’à ce que l’amoureux de l’amitié Michel Baglin réunisse autour d’une table à Sète en juillet 2017 une quinzaine d’amis. Bien sûr Michel, et Guy qui a apporté sa « guytare », chantent du… Brassens… et c’est là que Jacques André propose «Vous me feriez bien un Je suis… Georges Brassens tous les deux». Cette fois le projet sera concrétisé. Michel y jettera ses dernières forces avec courage et passion. Cette présentation lui sera dédiée.

Je suis… Georges Brassens, c’est le récit de la vie du poète comme s’il la racontait lui-même, de sa naissance à Sète en 1921 à sa mort en 1981, et les deux comparses ont essayé de retrouver tout à la fois sa truculence et son élégance. Bel exercice de style. C’est aussi l’occasion de faire le point sur la philosophie du bonhomme et son rapport à la poésie, aux femmes, à la musique, à l’anarchisme, à la mort, à l’amour etc. Et le livre reste accessible, même aux collégiens de notre temps qui peuvent retrouver en Brassens un proche. Les manifestations de l’année 2021 ont prouvé que ce centenaire a conservé, et conservera, une sacrée jeunesse ! La liberté ça ne se fane pas ! »

                                                                    *

     Essayiste, nouvelliste, dramaturge et romancier, Michel Baglin, né le 25 novembre 1950 à Nogent-sur-Marne, a vécu essentiellement à Toulouse à partir de 1962 où il a exercé son métier de journaliste après des études de lettres, de nombreux petits boulots et des périodes de chômage.. Michel était un grand et vrai poète, fraternel, généreux dont l’œuvre est faite de chair, de passion, d’exigence et d’amour. C’était aussi un amoureux de  l’amitié et un homme épris de justice. Il est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages depuis son premier recueil Déambulatoire, paru chez Chambelland en 1974. Il a eu aussi une grande activité de critique pour partager ses passions livresques, notamment sur le site Texture qu’il avait fondé après la revue papier Texture.

     Admirateur du poète de Sète depuis son plus jeune âge (il est venu dans sa loge à Bobino en 1964), il a jeté ses dernières forces avec une grande passion dans le « je suis   Georges Brassens ». On le sentait dans l’urgence même avant le diagnostic de sa maladie en février 2019. Il a donné beaucoup à cet ouvrage qu’il a juste eu le temps de tenir en main avant son ultime hospitalisation en juin 2019. Il s’est « absenté » le 8 juillet 2019 mais j’entends toujours sa voix chaude et fraternelle dans « l’alcool des vents » et la nuit magique de Sète. Ecrire Je suis… Georges Brassens avec lui était un honneur et un bonheur d’amitié.  Parmi ses dernières publications : 

L’obscur vertige des vivants, poésie (L’herbe qui tremble, 2019)

Les mots nous manquent, poésie (Rhubarbe, 2019)

La perte du réel, essai (Rhubarbe, 2019)

Lettres d’un athée à un ami croyant, 2017 (écrit après les attentats de janvier 2015)

Un présent qui s’absente  (Éd.Bruno Doucey) 2014 

     Né en 1953 à Douai dans le Nord où il a vécu jusqu’en 1968, Guy Allix   a publié une vingtaine de recueils de poésie aux éditions Rougerie, au Nouvel Athanor, aux Editions Sauvages et à l’atelier de Groutel, ainsi que deux albums jeunesse aux éditions Beluga (Coop Breizh). Plusieurs fois Lauréat de l’Académie française, prix Paul Quéré 2017-2018, il est également auteur-compositeur-interprète. Comme un nouveau trouvère, il se produit sur scène dans des récitals de poésie et chansons en  France et à l’étrangerIl est traduit en roumain, italien, albanais, arabe, catalan, breton…  Il réside désormais en Bretagne, terre choisie.   Parmi ses dernières publications :

Poésie : Le sang le soir (Le Nouvel Athanor, 2015),  Au nom de la terre (Les Editions Sauvages, 2018), Oser l’amour suivi de D’amour et de douleur (Atelier de Groutel, 2018), Vassal du poème (Les Editions Sauvages, 2020).

Récit : Maman, j’ai oublié le titre de notre histoire  suivi de Félix, une voix sans paroles (Les Editions Sauvages, 2017).

Essais : En chemin avec Angèle Vannier (éditions Unicité, 2018), Vassal du poème (Les Editions Sauvages, 2020).

Biographie : Je suis… Georges Brassens coécrit avec Michel Baglin (Jacques André éditeur, 2019).

CD chansons et poèmes : Les amis, l’amour, la poésie(autoproduction, 2020).

                                                                      *

                                Le TERRITOIRE DU POÈME   associé à   La clairière de NADINE

fondé par Anne STELL, repris en 2009 jusqu’en mars 2016 par Christian DEUDON et Nadine LEFEBURE

                                                                      *

                                                       Le passe sanitaire sera demandé à l’entrée

T ERRITOIRE DU POEME GUY ALLIX CAFE DE LA MAIRIE 

Entre l’être et l’oubli chez RAL,M

Un très bel article de mon recueil Entre l’être et l’oubli sur la revue RAL,M:

http://www.lechasseurabstrait.com/revue/spip.php?article18998

Pierre Turcotte éditeur – Canada

Le titre de l’ouvrage, Entre l’être et l’oubli, témoigne assez que cette poésie nous emmène dans un territoire dont Christophe Condello est le seul propriétaire : entre philosophie et profondeur de l’être. Ce qui ne gâte en rien la beauté du texte. En effet le poète demeure chez son écriture, ne perd pas de vue son propos poétiquement ontologique, sait trouver comment on le dit pour ne pas couler le navire où le lecteur s’impatiente comme il est de bon ton aujourd’hui. L’ensemble constitue un poème ou, comme il est signalé sous le titre, une poésie :

« un lieu clandestin où il serait sur le point d’apparaître. »

Chez Pierre Turcotte.

Merci Mr Cintas pour cette revue de qualité qui existe depuis 18 ans.

RAL,M: https://www.lechasseurabstrait.com/revue/

Follow Christophe Condello on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :