Clément Bollenot


*

il a plu pendant quarante jours. l’Arbre a tout vu.

il a vu pleurer les pierres sur le sol desséché. il a

entendu le cliquetis des larmes de la terre au

milieu du désert.

aujourd’hui que les nuages se sont vidés, il reste

dans le paysage l’empreinte du passage de la

pluie.

on dirait que l’Arbre flotte au milieu d’un lac.

une fleur se détache, se pose à peine sur l’eau.

une fleur qui ne trouble ni le rayon du soleil, ni

son propre reflet sur la surface lisse, immobile.

lien fragile vers la vie.

*

ce visage. ce regard. c’est un puits sans fond dans

lequel je vois mon reflet. Il a des yeux sans bord

qui se mêlent aux miens.

Je n’ai pas envie de remonter. Je veux garder

Toujours l’image de cette promesse.

*

ce visage. ce regard. cette pupille plus profonde

que tous les tunnels traversés par le train. cet iris

plus coloré que les yeux jaunes de la machine

épuisée.

ce n’est pas une ombre, cette femme existe, je

sens le souffle de sa respiration caresser mon

visage, nos doigts s’emmêlent. dans ma poche,

une vibration.

mon téléphone n’a plus de batterie.

*

S’éloignant dans les ombres

les falaises

déchirent les flots

noyant l’insensé certitude des lieux

quelque part

un homme se souvient

il se souvient d’un nid

d’un oiseau

d’une aile

d’un frôlement

il se souvient d’un appui qui se dérobe

le cri d’un enfant

et alors que tout semble terminé

cette lumière vive

soudaine

cette chute sans fin

vers le petit matin

*

Né à Lyon en 1988, Clément Bollenot a étudié l’histoire et est actuellement professeur des écoles. Il écrit régulièrement de la poésie depuis son adolescence. Il été publié par la revue Verso (no 166 et 167) et d’autres textes y sont à paraître. Par ailleurs,il a fondé, avec un ami musicien, le projet artistique Kilda (https://kildaprojet.com/qui-sommes-nous/). 

Il est l’auteur d’un recueil de poésie, Demain incertain, publié aux éditions Gros Textes (juillet 2018). Présent au sommaire du recueil collectif Un rêve paru aux éditions de l’Aigrette (janvier 2019), il est aussi régulièrement publié dans les revues VersoLichenTraction-BrabantPoétisthme.

Il est aussi l’auteur de Non-lieu aux éditions L’ail des ours.

Publicité

6 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. raysielavie
    Mai 21, 2022 @ 08:19:20

    Clément Bollenot Merci, pour votre simplicité d’écriture! Ensoleillé, pleine de fraîcheur et d’émerveillement au quotidien.

    Merci Christophe!

    Aimé par 3 personnes

    Réponse

  2. Kilda
    Mai 21, 2022 @ 15:29:10

    Merci beaucoup pour cette mise en lumière Christophe sur ce blog que je prends plaisir à découvrir ! 🙂
    Merci raysielavie pour votre retour sur ces quelques textes… 🙂

    Aimé par 1 personne

    Réponse

  3. tiniak
    Mai 21, 2022 @ 17:42:41

    Abavouiche ! Y a de la raisonance… 😉
    Merci pour la découverte,
    David alias tiniak.

    Aimé par 2 personnes

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Follow Christophe Condello on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :