Ahmed El Fazazi


*

Si tu n’es rivière mon amour

Sois rosée

Aussi doux que la soie, sois rosée

Si tu n’es rosée mon amour

Sois fleur

Assouvi de fertilité, sois fleur

Si tu n’es fleur mon amour

Sois sable

Saturé de chaleur, sois sable

Si tu n’es sable mon amour

Sois étoile

Dans le rêve de l’aimé, sois étoile

*

Mes frères des rives et des rivages

Mes frères d’ici ou d’ailleurs

Mes frères de l’ocre, des dunes et du sable

Mes frères de la jungle et du désert

Mes frères de l’argile et de la pierre taillée

Mes frères du pain nu et de l’eau salée

Mes frères du dromadaire et du cheval

Mes frères des canots et des pirogues

Mes frères de la joie et de la souffrance

Mes frères du langage psalmodié du bout des

lèvres

Mes frères de voyage et des traversées périlleuses

Mes frères de la vie que l’on malmène

Mes frères du sein qui nous enfante

Mes frères du toit qui nous rassemble

Mes frères d’accueil et de cœur

Ah ! Mes chers frères et sœurs de l’humanité

Vous êtes si précieux à mes yeux. Je vous aime !…

*

Je pars du chaos de mes émotions

Les mots en moi prennent

La couleur de mes montagnes

De mes mers et déserts

Où sont mes trésors

Qui m’enchantent et m’inspirent

Cette part en moi

Inaccessible

Éclaire mon chemin

S’offre en transparence

Cette enfance présente

Dans mes pas maladroits

Force de ma fragilité

Je sais

Si proche

Si lointaine…

*

C’est la rivière qui suit mes pas

À contre-courant

De mes souvenirs

Aucun rêve ne la précède

Juste le bruit du ruisseau

Et les chants des oiseaux

Et l’écho de mes murmures

Avec les méandres de l’âge

Quand parfois fois je trébuche

Sur les cailloux du reg

Je me rends compte

Que j’erre loin de ma rivière

Que je marche dans un sillon asséché

Et quelquefois j’imagine

Que je me noie

Dans ses flots

Puis je continue mon chemin

La rose des vents me guide

À la recherche des déserts de mon âge

Où ma rivière aux rives fleurissantes

Fondra un jour

En douceur

Au fond des troupeaux des dunes …

*

Ahmed El Fazazi a été professeur de chimie organique depuis 1984 à la faculté des sciences de Fès au Maroc. Il a aimé la littérature et la poésie arabe puis française depuis son jeune âge, mais ce n’est qu’en 2015 qu’il a commencé à s’y intéresser vraiment. Il a tellement aimé écrire sous l’encouragement de certains de ses amis. Il ne prétendait être ni écrivain, ni poète, il écrivait en langue française, sans autre ambition, d’abord pour lui...

Ahmed El Fazazi est décédé ce vendredi 18 novembre 2022.

Publicité

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Vève
    Nov 19, 2022 @ 19:15:05

    Son décès m’attriste profondément.
    Un poète d’humanité et de présence.

    Aimé par 1 personne

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Follow Christophe Condello on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :