Raspoutine

Des corps

forcent nos âmes

à jeter leurs pierres

 

peu après l’obscur

les regards se dévoilent

parfois

une première pudeur

Publicités

Espionne russe de Joseph Edgar

Grisaille

*

 

Nos mains se rapprochent

du pain

 

une promesse est rompue

 

de rares noms

encore propres

s’émiettent

 

*

 

Dans la grisaille

une fièvre jaune

engloutit nos âmes

 

les astres pleuvent

à même nos têtes

 

*

Poèmes pour toutes les personnes qui gardent longuement et silencieusement un secret x

23 10 2017

Automne

 

Des oies blanches
découpent le ciel
les présages sont tranchants
Octobre montre les dents
Christophe Condello
12/10/2017


Plus

Citation de Christophe Condello

La folie se résume-t-elle à trop de certitude?

Christophe Condello

11/10/2017

Publication sur le site POÈMES

https://www.poemes.co/nancy-poeme.html

 

Film de Ludovic Condello

Citation de Christophe Condello

Malgré les pages arrachées, les ratures, nous n’écrivons notre vie qu’une seule fois

Christophe Condello

1ère vidéo de Ludovic Condello

 

Gabrielle Boulianne-Tremblay

Nous avions l’habitude de pleurer sur le cadavre de la forêt. Quand le soir tombait, nous tombions avec lui. Il me reste ton rire à travers les saisons. Mais la solitude n’est plus meurtrière. Les torrents épousent mes courbes, me confectionnent le plus confortable des habits. La respiration sous l’eau guérit les plaies. Toute une colonie de peupliers traverse mon ventre et enraye la chute

https://www.facebook.com/GabrielleBoulianneTremblay/

Previous Older Entries

Follow Christophe Condello on WordPress.com