Richard Séguin par Ricardo Langlois sur Famillerock

Un superbe article de l’ami Ricardo Langlois, comme toujours, qui nous parle de Richard Seguin, sur Famillerock.

Il me fait le plaisir de me citer au côté de si grands noms tels que Richard Seguin, Jiddu Krishnamurti ou Hélène Dorion. Un très bel honneur.

Un immense merci très cher Ricardo.

Le lien vers l’article ici: https://www.famillerock.com/richard-seguin-liens-lieux/?fbclid=IwAR3sGCRl9Zo8HgNYZ4_M2uwnwYPAbuLmRp3JKLefb0uf6zsnLeEv6HxLBCM

Richard Séguin
Album Les liens les lieux
Note: 9/10
Publié le 21 septembre 2022

Adolescent, j’étais rêveur. Enfermé dans ma chambre pendant des heures à écouter de la musique rock, progressive et la musique du Québec. Je vais nommer Récolte de rêves (1) de Richard et Marie-Claire Séguin comme une œuvre fondamentale. Une quête d’idéal pour les jumeaux (le rêve hippie). Apprendre à être conscient.

Avant même l’ère écologique, on parlait du retour à la terre. J’ai fait l’expérience de vivre un an dans une maison dans le bois à Mirabel. Un an avant mon cegep. Prier, méditer, couper du bois. Nous sommes à la fin des années 70. Richard Séguin a rencontré Serge Fiori. L’analyse et l’introspection ont été des fruits d’une expérience qui m’a rendu plus libre dans ma recherche d’une discipline intérieure.

Journée d’Amérique

Entre 1986 et 1988, Séguin a probablement écouté beaucoup Bruce Springsteen. Se battre pour des causes sociales. Désormais son énergie sera une observation authentique des conflits de notre vie quotidienne (2). Le conflit existera toujours. Cette énergie précieuse est toujours en lui. L’énergie d’exprimer, d’écrire, d’être. Sur Journée d’Amérique (1988 ), on retrouve L’ange vagabond, le drame du canadien français exilé. Vous savez la blessure identitaire?

Se réapproprier l’Amérique un peu comme Miron et Jacques Brault avant nous (entrevue à Voir ). Existe- t-il un chemin? Pas vraiment dira Brault dans son recueil Il n’y a plus de chemin (1990 ). Et moi, celui qui écrit ses lignes? Je regarde le fleuve, je parle à mon voisin, j’écris un poème. Mon énergie c’est le quotidien. La lumière du jour. L’observation de toute chose (le soleil, la nourriture, les échanges, les liens avec ma mère, mes ami e.s (3)  J’habite tout l’espace avec mon cœur. Pas moins de 6 simples seront joués à la radio.

Être ici

Pour ses 70 ans, Richard s’offre un voyage, une introspection, un retour à l’essentiel avec la nature et la poésie. Trois beaux textes de notre grande poétesse Hélène Dorion (4).

Il est déjà minuit
Dans la forët du monde
( Un peu de poésie )

On voudrait tout ce qu’on oublie
Tout ce qu’on oublie de l’émerveillement
De l’émerveillement
( On voudrait )

D’être ici, d’être ici
Comme un peu d’immensité
Etre ici toucher la terre
Aimer, aimer être ici

Richard Séguin continue son voyage. Il sait que le temps est précieux et que chaque émotion est une parcelle d’éternité. J’emprunte les mots de mon ami Christophe Condello (5)

Pour son 13e album solo, Les liens les lieux . Le chanteur remonte au royaume de l’Intime. La porte est ouverte comme avec Récolte de rêves. Sa propre vie traverse les eaux, les forêts. Il joue de la guitare acoustique. On dirait deux mains jointes.

Durant 50 ans, il aura expérimenté l’expérience du Sacré. Il chante : Il y a des océans d’épinettes et tous ces lieux sacrés (un texte d’Hugo Latulippe). On aura beaucoup appris avec ses chansons. L’embrasement, le radieux. Une musique lumineuse. Loin de l’ordinateur occidental (Vigneault).

J’ai grandi. J’ai vieilli avec lui. Il inspire cette joie intime. Il a écrit une page importante de l’histoire musicale du Québec.

Notes
1Récolte de rêves paru en 1975.


2Krishnamurti, Le livre de la méditation et de la vie,p. 177
3Krishnamurti, Idem. p. 186.
4. Hélène Dorion est une écrivaine québécoise. Elle a publié plus de trente livres pour lesquels elle a reçu plusieurs prix littéraires dont le prix Mallarmé, le prix du Gouverneur général du Canada, le prix Anne-Hébert, le prix de la revue Études françaises de l’Université de Montréal et le prix Léopold-Senghor. En 2019, elle reçoit le prix Athanase-David, la plus haute distinction accordée par le gouvernement du Québec en littérature.
5Christophe Condello, a écrit plus de 7 recueils de poésie. Rien de plus qu’un écho est un coup de cœur personnel.

Fabriqué au Québec!

Basé à Montréal, Capitale mondiale du rock francophone!

BANNIÈRE: MEL DEE
WEBMESTRE: MARCO GIGUÈRE
RÉDAC’CHEF: MURIEL MASSÉ
ÉDITEUR: GÉO GIGUÈRE

Si vous songiez à appuyer notre site, c’est maintenant, c’est ici. Chaque contribution, qu’elle soit grande ou petite, aide à notre survie et appuie notre avenir. Appuyez Famille Rock pour aussi peu que 5 ou 10 $ – cela ne prend qu’une minute. Merci.

Invitation au gala des Grands Prix Desjardins

Culture Lanaudière est heureux de vous inviter à la 31e édition des Grands Prix Desjardins de la culture de Lanaudière qui aura lieu le vendredi 30 septembre prochain, à 19 h, au Théâtre Alphonse-Desjardins, à Repentigny. La soirée se déroulera tout en musique dans une salle cabaret qui permettra de célébrer les artistes de toutes disciplines ainsi que les intervenants et intervenantes qui ont contribués de façon exceptionnelle à la vitalité du milieu culturel lanaudois.

Ce sera le retour d’Yvan Ponton à l’animation de cette soirée et il sera accompagné de sa grande amie, la journaliste culturelle, Thérèse Parisien. Les billets disponibles dès maintenant au coût de 30$ (taxes et frais de service inclus). 

Procurez-vous vos billets ici 

Le lien ici: https://hector-charland.tuxedobillet.com/main/31e-edition-des-grands-prix-desjardins-de-la-culture?utm_source=Cyberimpact&utm_medium=email&utm_campaign=8-septembre-2022

EXPOSITION – FÊTE DES ARTS LES COTEAUX

Francine Vernac

Gabriel lalonde

Un plaisir pour les yeux et une ouverture sur l’imaginaire….

À voir absolument.

Tous les samedis et dimanches de 11h à 17h jusqu’au 29 août 2021.

Édifice Laurier-Léger, 199, rue Principale.

Je me souviens…

109876432

chevreuil

Rencontre au sommet….

03-mai-2010-009.jpgChute à BullChutes à Bull glacéesChutes à Bull5

Évasion

 

pexels-photo-129441.jpegpexels-photo.jpgnature-forest-trees-fog.jpegpexels-photo-348520.jpegpexels-photo-237018.jpegfall-autumn-red-season.jpg

Galerie

Film de Ludovic Condello

1ère vidéo de Ludovic Condello

 

Rime en scène

Voici une présentation des deux comédiennes de Rime en scène, une idée osée et formidable:
 

Amandine Thiriet:

Après une formation de sept ans en Conservatoire National de Région, elle a interprété sur scène une vingtaine de rôles différents qui lui ont permis de travailler avec des compagnies et des metteurs en scène très divers, tels que Colette Allègre, Jacques Bachelier, Aldona-Skiba-Lickel, Olivier Fuchs, Adan Sandoval, Pierre-Jérôme Adjedj, Marianna Lanskaya, Nasser Talaoubrid, Hudo Lagomarsino.

D’autre part, Amandine joue régulièrement dans des courts-métrages et a déjà a son actif une dizaine de tournages, dont plusieurs courts-métrages primés lors de festivals. Elle a également travaillé pour la chaîne Arte, en prêtant sa voix et pour un habillage publicitaire.

Egalement musicienne, Amandine a suivi une formation de piano, solfège et de chant pendant une dizaine d’années, et a appris l’accordéon en autodidacte. Elle chante et joue régulièrement de l’accordéon dans ses différentes prestations scéniques.

Sandrine Clarac:

Comédienne de théâtre depuis de nombreuses années, elle a joué dans des spectacles variés (pour enfants, lectures publiques, café-théâtre, pièces du répertoire classique…).

Sa formation est aussi éclectique que sa programmation (Ecole du Passage de Niels Arestrup, ateliers Tragédie Racinienne avec Véronique Vella de la Comédie Française, stage de cinéma avec Daniel Langlet,etc…).

Elle chante également (gospel, chanson française).

L’univers des courts et moyens métrages de cinéma lui ont donné la possibilité de jouer de jolis rôles. Elle a joué en 2005 le personnage de Marielle, premier rôle féminin du long métrage de David Mathieu, "SABOTAGES", actuellement en post-synchro.

 

Elles ont participé au Printemps des poètes.Cette année le thème était Lettera amorosa et ont proposé un nouveau spectacle autour des femmes : Des lettres, des amours, des femmes. Elles ont interprété des poèmes de femmes (George Sand, Marceline Desbordes-Valmore, Ariane Dreyfus, Rosemonde Gérard et Barbara) mais aussi des déclarations adressées à des femmes (Aragon, Hugo, Verlaine, Eluard, Desnos, Balzac, René Guy-Cadou, Gainsbourg, Brel, Cendrars).

Il y a deux ans et demi , Amandine et Sandrine ont décidé de monter des spectacles pour faire entendre la poésie partout et d’une nouvelle manière. Elle désirent la propager comme un plaisir, un spectacle de mots à part entière et cela, dès le plus jeune âge.
De plus, elles souhaitent intégrer de plus en plus d’auteurs contemporains dans leurs choix de textes : dans le dernier, c’est Ariane Dreyfus qui parle de l’absence de l’être aimé dans Où que tu sois, je t’ai connu…
Elles essaient de faire résonner les anciens dans les nouveaux poèmes et vice-versa.

Sandrine Clarac et Amandine Thiriet
Rime en Scène
http://rimeenscene.free.fr

Allez vite les découvrir!

« Je t’aime moi non plus » 1969

Voici un souvenir de 1969: Serge Gainsbourg et Jane Birkin
 

Anic Proulx à la place des arts

Le samedi 28 octobre 2006 à 20h

"Simplement Anic" *
Studio-Théâtre de la Place des Arts (175 Ste-Catherine ouest, Montréal)

Billet: 20$

Place des Arts
(514) 842-2112

 Anic Proulx,
 
cette Interprète/Auteure-compositrice-interprète native de Boucherville au Québec, candidate en 2005 du concours
"Ma première Place des Arts"
, est une artiste dans l’âme et dans la voix, celle-ci sensible et puissante
à la fois. Elle est une femme fascinée par les beautés du quotidien et aime vivre à fond ses émotions. On le ressent par sa façon particulière de nous emmener dans son monde, celui de l’amour, l’espoir, la liberté… des sujets qui la touchent profondément.

Anic a commencé dès l’enfance à être attirée par les arts et la scène et y a su tout de suite qu’elle en éprouvait une passion, voir même un besoin d’y partager ses émotions. Dès l’âge de 4 ans elle suit des cours de flûte à bec, d’orgue, de flûte traversière, de théâtre et donne divers spectacles. Il lui aura fallu par contre traverser une dure épreuve dans sa vie avant de pouvoir réellement enfin se retrouver sur les planches; combattre une longue maladie. Par cela, on remarque chez elle et dans sa musique, un message de courage, de faire confiance en la vie, en ses moyens et surtout de ne jamais oublier d’où l’on vient. Des chansons comme "Tant que je vivrai", "À jamais", "Amour" (Luc Grand Maison) ou encore lorsqu’elle parle à cette amie "Lucie" dans la pièce écrite par Lionel Florence et Pascal Obispo, nous font découvrir combien Anic a grandi de différentes manières et tient à le partager à son auditoire avec qui l’on sent un lien d’amour se créer dès les premiers instants.

Anic Proulx vibre de tout son corps quand elle chante, quelque chose qu’elle aime explorer. Ce qui l’a amenée entre autre à travailler sa voix avec Laur Fugère, entraîneuse vocale pour le Cirque du Soleil. Elle a donné divers concerts dans les restaurants et bistros s’inspirant d’artistes tel Barbra Streisand, Lara Fabian, Céline Dion… et de comédies musicales; Cats, West side story, The phantom of the opera, Starmania…

Elle amène maintenant ses propres chansons, ses propres émotions, son propre univers. S’assoyant souvent seule à son piano, elle prépare des compositions crées entièrement par elle et travaille en collaboration avec différents auteurs/compositeurs québécois dont Luc Grand Maison, Christophe Condello, Lise Gaudreau, Européens; Laurent-Maurice-Pierre, Franck Laisné, Manuel Laigre, à un répertoire qu’elle prévoit présenter dès l’automne 2006.

 
Au plaisir de vous y voir ce soir…

Previous Older Entries

Follow Christophe Condello on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :